Alors que le discours du gouvernement n’a cessé de changer au sujet du port des masques pour lutter contre la propagation du Covid-19, une étude récente suggère qu’un port généralisé de ces derniers serait plus efficace que le confinement pour endiguer l’épidémie.

Les revirements du gouvernement sur le port du masque sont pour le moins déstabilisants. D’abord déclarés comme inutiles, les masques sont désormais obligatoires notamment dans les transports en commun et pourront l’être pour accéder à certains commerces.

Un groupe de chercheurs de l’Université de Cambridge, de l’École de Guerre économique de Paris, de l’Université de Science et de technologie de Hong Kong, et de la Family Federation de Finlande, ont mis au point deux modèles d’intelligence artificielle pour déterminer avec précision l’efficacité des masques pour freiner la propagation du Covid-19. Si l’on considère les résultats du plus performant de ces modèles, les masques auraient un impact significatif si 80 % de la population en portait.

L’un de ces modèles permet également de comparer l’impact du port du masque avec d’autres mesures mises en place comme le confinement et les consignes de distanciation physique. Il ressort de cette simulation, que si 80 % de la population porte effectivement un masque, l’infection diminue plus rapidement qu’en maintenant le confinement. Cependant, si le port du masque est respecté par 50 % de la population seulement, alors le bilan est beaucoup plus lourd. Ces informations plaident donc pour un port du masque généralisé.

Ces deux modèles ont permis aux chercheurs d’estimer que si quatre personnes sur cinq commençaient à porter un masque avant le déconfinement, une deuxième vague pourrait être évitée grâce à une diminution suffisamment grande du nombre de nouveaux cas de Covid-19. Et ces prédictions s’appliquent aussi bien avec des masques chirurgicaux qu’avec des masques en tissu.

Alors, à vos masques !

https://www.alternativesante.fr/sante/covid-19-le-port-du-masque-serait-plus-efficace-que-le-confinement