Laissez nos enfants tranquilles !

Accusés de « mettre en danger » leur grands-parents, obligés de porter le masque pendant 8 heures d’affilée à l’école, etc., que savons-nous de leur sensibilité à la Covid-19 et de leur capacité à transmettre le virus SARS-Cov-2 ?

 

  1. Très peu de cas confirmés et de décès chez les enfants

Depuis le début de l’épidémie, les indicateurs de toutes parts, montrent que les enfants sont très peu touchés par la Covid-19 :

  • Février 2020, Chine (source n°1) : sur un échantillon de 44.672 personnes contaminées, le Centre de contrôle des maladies (CDC) n’avait rapporté que :
    • 416 cas confirmésd’enfants de moins de 10 ans (1%)
    • 549 cas pour les 10 à 19 ans (1%)
    • AUCUN cas sévère ou critique
  • Janvier 2021, France : sur les 7 millions d’enfants de moins de 15 ans :
    • 3 décès depuis mars 2020
    • les 3 avec comorbidités

 

 

  1. Les enfants ne sont pas contaminants, ni donc « porteurs sains » !

Pour mémoire, l’hypothèse selon laquelle les plus jeunes seraient des porteurs sains à grande échelle était basée sur d’autres virus, comme celui de la grippe. La difficulté des enfants à comprendre et à respecter les gestes barrières en début d’épidémie avait ensuite poussé les autorités à fermer les écoles. Or, on s’est très vite rendu compte que le nombre de cas confirmés et d’atteintes sévères restait exceptionnel chez les plus jeunes.

Le 14/04/2020, la Société française de pédiatrie (SFP) a alors mené une étude sur cette population (source n°2).

Concernant la transmission, voici ce qu’elle a conclu et partagé avec notre gouvernement :

L’enfant, et en particulier l’enfant < 10 ans, ne contribue pas significativement à la transmission de SARS-CoV2 :

  • très faible taux d’attaque secondaire à partir des enfants (transmission entre eux et aux adultes)
  • rareté des clusters à point de départ pédiatrique (clusters enfants)
  1. Pourquoi vouloir les vacciner alors ?

Quelle est cette terrible manie à laquelle nous assistons de démarrer les vaccinations par les populations les moins testées comme les plus de 75 ans, les femmes enceintes (Israël) et les moins de 16 ans, naturellement protégés et peu/pas contaminants ?

Le Dr Fouché a alerté sur un point soulevé par le Dr Wolfgang Wodarg : la forte ressemblance entre la protéine qui permet au virus d’infecter nos cellules (spike) et la syncytine-1, une protéine d’origine virale qui permet au placenta de rester accroché à l’utérus.  Un magnifique exemple « d’association de bienfaiteurs » du vivant : nos cellules associées à un virus pour éviter que le « non soi » (patrimoine génétique du mâle) soit rejeté par la femelle et puisse ainsi porter un enfant en elle. C’est grâce à cet apport viral que nous sommes devenus des mammifères et que nous avons abandonné la technique de la ponte ! Lisez le magnifique article de Parlons Science qui explique clairement ce « coup de pouce viral de génie » (source n°3).

En effet, le Dr Wolfgang Wodarg a co rédigé un document adressée à l’Agence européenne du médicament. Ce document, daté du 1er décembre, liste les zones d’ombre et les risques potentiels du vaccin de Pfizer/BioNTech. La question de la protéine syncytine-1 est évoquée, à savoir : quid si « par erreur » nous fabriquons un anticorps qui pourrait s’attaquer à cette protéine ? Surtout les jeunes, au système immunitaire robuste et adaptable ?

Cette question a soulevé une grande polémique (et pour cause!) et suscité un déferlement de démentis de toutes parts : « c’est impossible » nous dit-on, puis en creusant, « enfin, c’est improbable »

Impossible ? Improbable ? Comment pouvons-nous l’affirmer ? Non seulement nous avons affaire à une nouvelle technologie dont on ne sait pas grand-chose, mais en plus Pfizer ne connaît pas les risques (source n°4 page 49) :

  • Au-delà de trois mois, en général
  • Sur les femmes enceintes, celles qui allaitent et les jeunes de moins de 16 ans, en particulier

Pour le plaisir, le Dr Fouché nous fait une très belle synthèse dans cette vidéo (source n°5) à voir et à revoir (avec de nombreux liens fascinants sous la vidéo !).

 

« Laissez nos enfants tranquilles, laissez-les vivre ! »

 

LAISSEZ NOS ENFANTS TRANQUILLES, SOURCES :

  1. Étude Chinoise de Février 2020 : Characteristics of and Important Lessons From the Coronavirus Disease 2019 (COVID-19) Outbreak in China: Summary of a Report of 72 314 Cases From the Chinese Center for Disease Control and Prevention | Global Health | JAMA | JAMA Network
  2. Étude Société Française de Pédiatrie : pdf (sfpediatrie.com)
  3. Article Parlons Science : De la coquille au placenta, un coup de pouce viral de génie – PARLONS SCIENCES – Museum (toulouse.fr)
  4. Document Pfizer adressé à la FDA : Vaccines and Related Biological Products Advisory Committee December 10, 2020 Meeting Briefing Document- FDA
  5. Vidéo : Louis Fouché : Immunité artificielle ? Invitation à la prudence – YouTube