Le Premier ministre, Edouard Philippe, accompagné de six ministres, a présenté les derniers détails avant l’échéance du 11 mai.

A quatre jours de la date de sortie du confinement, Edouard Philippe et plusieurs de ses ministres ont précisé, jeudi 7 mai, les derniers détails de cette étape cruciale face à l’épidémie de coronavirus. Voici ce qu’il faut retenir de cette conférence de presse très attendue.

  • La date du 11 mai confirmée

C’est la “bonne nouvelle” annoncée par le Premier ministre. Grâce aux dernières données sur l’épidémie, “nous sommes en mesure de valider le déconfinement sur l’ensemble du territoire métropolitain”, a estimé Edouard Philippe. Seul le département de Mayotte, où “le nombre de cas augmente”, restera confinée au-delà du 11 mai.

  • Quatre régions en rouge sur la carte du déconfinement

Elle était très attendue. La carte définitive du confinement a été présentée par le ministre de la Santé, Olivier Véran. Quatre régions métropolitaines y figurent en rouge : l’Ile-de-France, les Hauts-de-France, le Grand Est et la Bourgogne-Franche-Comté. Les autres régions sont classées en vert. Comme l’a précisé Edouard Philippe, les collèges, parcs et jardins ne pourront pas rouvrir dans ces régions. Dans les départements “verts”, les collèges pourront rouvrir à partir du 18 mai.

Une évaluation de la situation sanitaire sera faite “dans trois semaines”, a par ailleurs expliqué Edouard Philippe. A partir du 2 juin, les départements toujours classés en vert devraient pouvoir passer à une deuxième étape de déconfinement, avec par exemple la réouverture des lycées ou encore des restaurants.

  • “La France est prête pour tester massivement”, selon Olivier Véran

“La France est prête pour tester massivement” à partir du 11 mai, a annoncé Olivier Véran. Le ministre de la Santé a présenté une nouvelle carte – entièrement verte – de la capacité de tests sur le territoire national.

Il a par ailleurs détaillé la procédure à suivre en cas d’apparition de symptômes. Dans ce cas, un test PCR de dépistage sera prescrit (remboursé à 100%), et la personne devra rester confinée jusqu’à deux jours après la disparition des symptômes. Les personnes avec lesquelles elle a été en contact seront informées par l’Assurance maladie et devront elles aussi observer un confinement.

  • Une prime de 1 000 à 1 500 euros pour les personnels des Ehpad

Le ministre de la Santé a annoncé le versement d’une prime pour les personnels travaillant dans les Ehpad. Elle sera de 1 500 euros dans les 33 départements les plus touchés par l’épidémie, de 1 000 euros dans les autres.

  • Des transports réduits et des masques obligatoires

“Dès le 11 mai, l’offre de transport de proximité augmentera nettement”, annonce la ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne, avec au minimum 50% de l’offre et un objectif d’offre normale “à partir de début juin”.

En Ile-de-France, la RATP assurera dès lundi 75% du trafic (contre 30% actuellement), mais avec l’objectif d’une fréquentation limitée à 15% par rapport à la normale. Pendant les heures de pointe, les transports franciliens seront réservés aux personnes munies d’une attestation d’employeur ou pouvant faire valoir un motif impérieux. Les déplacements interrégionaux seront en revanche “très fortement limités” avec une “offre volontairement réduite” (20 à 30% des TGV et Intercités). Dans tous les transports, le port du masque sera obligatoire à partir de l’âge de 11 ans.

L’accès à un TGV sans autorisation, ou aux transports franciliens en heure de pointe sans justification, ou encore le non-respect du port du masque, pourront faire l’objet d’une verbalisation de 135 euros.

  • Un million d’élèves attendus dans les écoles

“Un million d’écoliers seront accueillis par environ 130 000 professeurs” dès la semaine prochaine, selon le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer. Entre “80% et 85%” des 50 500 écoles de France qui seront ouvertes “dès le 12 mai”.

  • Une nouvelle attestation pour les déplacements au-delà de 100 km

Christophe Castaner a confirmé que les déplacements inférieurs à 100 km ou à l’intérieur du département de résidence seront désormais autorisés. Il faudra toutefois être en mesure de justifier de son lieu de domicile en cas de contrôle par les forces de l’ordre. Pour les déplacements supérieurs à 100 km, une attestation devra être remplie pour justifier du caractère impérieux (professionnel ou familial) du déplacement.

  • Les plages fermées, sauf décision du préfet

L’accès aux plages, lacs et centres nautiques restera fermé après le 11 mai, a annoncé Christophe Castaner. Le ministre de l’Intérieur a cependant indiqué que les préfets pourraient en autoriser l’accès dans certains cas, sur demande des maires concernés.

  • Trois mois de charges annulées pour certaines entreprises

Les charges patronales de mars, avril et mai seront supprimées pour les petites entreprises ayant dû fermer sur décision administrative, a annoncé le ministre de l’Economie. “Nous avons perdu au cours des trois derniers mois beaucoup de croissance et beaucoup d’emplois, a estimé Bruno Le Maire. Nous devons donc relancer l’activité économique (…) dans des conditions de sécurité sanitaire maximale pour les salariés.”

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/tests-deplacements-regions-rouges-et-vertes-ce-qu-il-faut-retenir-des-annonces-du-gouvernement-sur-le-deconfinement_3953125.html