L’entreprise française Pharma & Beauty Group compte lancer prochainement son spray nasal pour lutter contre la Covid-19. Il serait en mesure d’éliminer 99% du virus avant que celui-ci n’infecte une personne. Idem pour la firme italienne Ebtna-Lab avec son spray récompensé à Prague et élu « meilleur produit anti-Covid ».

 

Prévenir et prendre le mal à la racine. Enfin du bon sens !

S’attaquer au virus de manière préventive, avant qu’il n’ait le temps d’infecter une personne, c’est l’objectif de la compagnie française Pharma & Beauty Group. Avec un spray nasal composé d’une solution à base d’eau ionisée, réputée pour sa capacité à combattre les microbes, ce dispositif préventif « permet d’éviter la dissémination virale, de déloger par action mécanique les agents infectieux dans les fosses nasales et faciliter leur évacuation, et de réduire localement la charge virale », assure la compagnie française.

 

A utiliser « après un risque »

Ce spray ne guérit pas de la Covid-19 mais permettrait d’empêcher le virus de se propager dans l’organisme s’il était utilisé rapidement, « après une prise de risque par exemple », avance Laurent Dodet, le patron du groupe, auprès de l’AFP.

Une prise de risque comme les courses dans un supermarché bondé ou les transports en commun.

Son utilisation est intéressante « si on fait une inhalation juste après avoir été infecté », explique, toujours auprès de l’AFP, le médecin généraliste Pierre-Jacques Raybaud.

 

Attentes des autorisations

Pharma & Beauty Group assure être prête à le commercialiser et à en produire jusqu’à dix millions d’unités par mois dès février.

L’évaluation clinique réalisée dans le cadre du marquage CE du dispositif conclut que cette solution administrée par spray dans les fosses nasales permet, via une action mécanique liée au nettoyage et aux propriétés physico-chimiques de cette solution, de déloger les agents infectieux situés dans les fosses nasales et de faciliter leur évacuation.

 

Comment ça marche ?

Eau fortement ionisée biocompatible

A base d’eau ionisée biocompatible, une eau ultra-filtrée, reminéralisée et restructurée par le biais d’un procédé électrolytique générant des structures moléculaires avec des charges ioniques négatives (OH —).

Cette eau ionisée se distingue des autres eaux alcalines par une minéralisation unique dotée d’un fort pouvoir réducteur et d’une stabilité semi-permanente.

 

Dissolution des agents contaminants & délogement des virus

L’eau ionisée permet la réduction de la quantité d’agents infectieux dans les fosses nasales par désactivation des agents contaminants (bactéries) puis fragilisation et délogement du virus.

 

Grande efficacité sur le SRAS-Cov-2 confirmée par l’IHU de Marseille

À ce jour, le Laboratoire Analytice a démontré l’activité de l’eau ionisée pure sur tous les virus enveloppés (y compris ceux de type H1N1 et coronavirus) ainsi que sur norovirus, adénovirus et rotavirus (virus non enveloppés). Son efficacité est obtenue après 15 minutes de contact.

Étudiée sur le SARS-CoV-2 seul (plus fragile que les autres virus enveloppés), son efficacité est obtenue après seulement 1 minute de contact.

Les tests menés sur le spray nasal par le Pr Bernard La Scola à l’IHU de Marseille confirment son activité sur le SARS-CoV-2. Ces essais démontrent qu’après un temps de contact de 30 secondes seulement, le spray diminue l’essentiel de la charge virale.

« Cette réduction en 30 secondes, représentative de l’utilisation réelle du spray nasal, correspond à une élimination de plus de 99 % du virus. »

 

En Italie aussi ! L’EndovirStop un spray anti-Covid élu « meilleur produit anti-Covid à Prague

L’Endovirstop est un produit basé sur une molécule naturelle à faible coût qui vise à prévenir les infections virales respiratoires, Covid-19 inclus, l’hydroxytyrosol, issue de l’huile d’olive !

Il a été développé par une start-up italienne, Ebtna-Lab, dirigée par le généticien Matteo Bertelli, qui a été récompensé samedi lors du Congrès européen des biotechnologies à Prague pour le « meilleur produit anti-Covid ».

Pourtant, l’Agence Italienne du Médicament n’était pas intéressée et plusieurs études de sécurité et d’efficacité ont été menées à l’étranger (sources n°3 & 4).

Les laboratoires d’Ebtna-Lab étaient déjà engagés depuis un certain temps dans des études sur l’endocytose virale médiée par les radeaux lipidiques, c’est-à-dire des zones de la membrane cellulaire particulièrement riches en cholestérol et en protéines. L’endocytose est le mécanisme par lequel un virus pénètre dans les cellules de l’organisme hôte.

De nombreuses études ont montré que l’hydroxytyrosol est un antiviral puissant et efficace sur les virus enveloppés tel que le virus de la grippe les coronavirus (source n°5). Il serait également efficace dans la modulation de l’inflammation, éviterait la tempête de cytokines à l’origine des formes sévères de la Covid-19. Il protégerait également la fonction endothéliale vasculaire impliquée dans les atteintes pulmonaires et protégerait le cerveau en cas d’hypoxie.

En somme, encore des molécules connues, peu chères et efficaces ! Tiens, tiens !

 

Nos start-up ont du talent et le vaccin est en passe de devenir … « superflu » !

 

SOURCES :

  1. Article Le Quotidien du Pharmacien : https://www.lequotidiendupharmacien.fr/un-spray-nasal-qui-diminue-la-charge-virale
  2. Article Nice Matin : https://www.nicematin.com/sante/un-spray-nasal-pour-lutter-contre-le-coronavirus-637140
  3. Article EndovirStop Italie (en italien) : https://www.dagospia.com/rubrica-29/cronache/vero-che-rsquo-nbsp-spray-anticovid-che-costa-euro-248470.htm
  4. Traduction article EndovirStop en français : http://www.benoit-et-moi.fr/2020/2020/10/01/breaking-new-le-spray-anti-covid-venu-ditalie/
  5. Étude l’hydroxytyrosol (en anglais) : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24680823/